Prixdufuel.fr
PUBLICITE


Baisse du pétrole fin avril

Une offre abondante continue de peser sur les prix du pétrole. Bien que l’OPEP a fait part de leur intention de prolonger les plafonds de production mis en œuvre depuis le début de l’année, la  hausse du nombre de puits de forage aux Etats-Unis et la reprise de l’activité du pétrole de schiste réduit, à néant efforts du cartel. C’est pourquoi en cette fin du mois d'avril le prix du baril a baissé à nouveau.

Baisse du pétrole en mars

 Les cours du pétrole ont nettement baissé jeudi 9/3 pour finir au plus bas depuis la fin 2016, poursuivant une chute engagée la veille dans un contexte ou l' offre est élevée.
Le prix du baril (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) a perdu 1,00 dollar à 49,28 $ sur le contrat pour livraison en avril au New York Mercantile Exchange (Nymex), soit la première fois depuis décembre qu'un cours de référence finit à moins de 50 $. A Londres, le cours du Brent de la mer du Nord a reculé de 92 cents à 52,19 $ ur le contrat pour livraison en mai à l'Intercontinental Exchange (ICE), au plus bas depuis novembre.

Pourquoi le prix du gaz augmente de 2.6% en mars ?

Ce mois de mars est marqué par une hausse du prix du gaz de 2.63 % en moyenne par rapport au mois précédent. Le prix du mWh sur une base de 100 est de près de 88 € alors qu'il était passé sous la barre de 86 € en février. Une hausse qui serai du à l'augmentation des prix sur les marchés du Nord de la France (PEG Nord) et  celui des PaysBas. La baisse des température en janvier ayant encouragé la consommation de gaz aurait tiré vers le haut les prix européens.

En détail, cela signifie une hausse de 2.7% pour les foyers qui se chauffent au gaz. Ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson et l'eau chaude ont vu une augmentation de 1.7%  et les habitations l'utilisant seulement pour la cuisson pourront constater une augmentation 0.9%.

Cependant cette hausse reste à relativiser car en moyenne les prix ont baissé de 12.7 % depuis janvier 2014.


Pétrole : on coupe les robinets ?

En 2014, les prix du baril de pétrole ont brutalement chutés  passant de 110 à 80 $ le baril, ils ont continués à descendre pour stagner depuis aux environs de 50$/baril. Pour redresser la courbe, les 14 pays membres de l'OPEP, (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole ) ont signé en novembre 2016 un accord pour réduire la production mondiale. Depuis ce 1erjanvier, l’organisation tente donc de réduire sa production quotidienne de 1,2 million de barils pour la réduire à 32,5 millions de barils. A en croire les dires du Ministre de l'Energie d'Arabie Saoudite, Khalid Al Falih,, "les marchés sont sur la voie d'un rééquilibrage". Cela serait notamment du aux pays hors OPEP qui n'auraient pas cédé à la tentation et auraient également baissé leur production.  En novembre, le prix du baril était descendu à 44$ et il est remonté à 56$ en février.




Total, une année à  8.3 milliards-15/2/2017


Total affiche en ce début d'année 2017 un bilan reluisant pour l'année précédente. Avec près de 8.3 milliards de dollars de bénéfice net, l'entreprise Française s'en est mieux sortie que ses concurrents dans un contexte dégradé et avec un prix du baril qui est descendu à 44 $ en moyenne, soit dix dollars de moins qu'en 2015. A l'époque Total avait d'ailleurs atteint les 10 milliards de dollars de bénéfice.

 
Taxe carbone - 23/03/10
François Fillon a annoncé, mardi 23 mars, aux députés UMP l’abandon du projet de loi portant sur une contribution climat énergie, plus connue sous le nom de taxe carbone. Le premier ministre a indiqué que cette taxe devait être européenne "pour ne pas plomber la compétitivité" des entreprises françaises, ou ne pas se faire.

Taxe carbone  - 06/01/10
Le Conseil constitutionnel a annoncé, mardi 29 décembre, avoir annulé la contribution carbone, estimant que la loi contient trop d'exemptions, ce qui est "contraire à l'objectif de lutte contre le réchauffement climatique" et crée une inégalité face à l'impôt. Une nouvelle mouture du texte doit être présentée en juillet.
La prime à la cuve ne sera pas reconduite - 19/10/09

Le projet de loi de finances pour 2010 ne reconduit pas le dispositif de prime à la cuve. Instituée en 2005, cette prime, d'un montant de 200 euros en 2008, étaient versée en hiver aux ménages modestes utilisant du fioul domestique, notamment pour leurs besoins de chauffage. 700 000 foyers ont pu en bénéficier. Le gouvernement justifie cette suppression par la forte diminution du prix du fioul.

Taxe carbone  - 10/10/09

Selon les calculs de l'UFIP (Union Française des Industries Pétrolières) le montant de la taxe carbone serait de 0,0452 € (HT) par litre de fioul domestique. La TVA s'appliquant aussi à la taxe carbone on obtient un montant de 0,0541 € (TTC) par litre de fioul.

L'UFIP annonce aussi  la prochaine extension des certificats d’économies d’énergie aux carburants, leur mise en place aurait pour effet d'augmenter le prix du fioul de 0,024 €.

       Mentions légales