Prixdufuel.fr
PUBLICITE

LES QUALITES DU FIOUL DOMESTIQUE COMMERCIALISE

Fioul de qualité ordinaire

 
La définition et les normes de qualité du fioul commercialisé sont réglementés au niveau national.
 Plusieurs arrêtés parus au JO définissent les valeurs limites d'un certain nombre de caractéristiques du fioul domestique.
 Parmis ces caractéristiques nécessaires au bon fonctionnement d'une chaudière on trouve:
 - Point d’éclair: C'est la température minimale à laquelle les vapeurs s’enflamment en présence d’une flamme.
 - Teneur en eau et sédiments: Eau et sédiments sont présents en très faible quantité, ils sont plus ou moins dissouts dans le fioul domestique. Plus la teneur en eau et en sédiments est faible, meilleure est la qualité du fioul.
 - Stabilité à l’oxydation: Le fioul se dégrade dans le temps sous l’effet de l’air, de la chaleur et de la lumière. Plus la valeur est faible, plus le fioul reste stable dans le temps.
 - Viscosité: Propriété de résistance à l'écoulement uniforme et sans turbulence du fioul. Plus la viscosité est faible, plus le produit est pulvérisé finement. Le mélange combustible/air est optimisé, d’où un meilleur fonctionnement du brûleur.
 - Point de trouble: Température d’apparition des premiers cristaux de paraffines, visibles à l’oeil nu, lors du refroidissement du produit.
- Température limite de filtrabilité: Température limite à laquelle le fioul passe encore à travers les mailles d'un filtre. Plus la TLF est basse, plus le risque de colmatage du filtre par temps froid est faible. - Point d’écoulement: Température limite à laquelle le fioul cesse de couler dans des conditions normalisées. Plus le point d’écoulement est faible, moins le fioul risque de se figer en cas de stockage par temps froid.
- Masse volumique: C'est la masse par unité de volume, elle influence le débit et la combustion. Plus la masse volumique est faible, meilleure est la combustion.
 - Teneur en soufre: Donne une indication sur le taux de rejet de SO2 dans l’atmosphère. Plus la teneur est faible, plus les rejets sont faibles.
 - Résidu de carbone: Indique la quantité de fractions lourdes (plus difficiles à brûler) dans le fioul. Plus la valeur est faible, plus la combustion est complète.

Spécifications

Normes

DEFINITION Mélange d'hydrocarbures d'origine minérale
ou de synthèse et éventuellement d'ester 
méthyliques d'huile végétale destiné notamment à la production de chaleur dans les installations de combustion et sous certaines conditions d'emploi à l'alimentation des moteurs à combustion interne.
COULEUR Rouge
VISCOSITE A 20 ° C
(NF EN ISO 3104)
Inférieure ou égale à 9,5 mm2/s à 20 ° C
TENEUR EN SOUFRE
(NF EN 24260) 
(NF EN ISO 14596)
Inférieure ou égale à 0,2 % (m/m)
DISTILLATION
(NF EN ISO 3405)
Inférieur à 65 % à 250° C 
 Supérieur ou égal à 85 % à 350° C
POINT D'ECLAIR  (NF T 60-103) Supérieur ou égal à 55 °C
ASPECT Clair et limpide à 20° C
TENEUR EN EAU
(NF ISO 6296)
(NF EN ISO 12937)
Inférieure ou égale à 200 mg/kg
TENEUR EN EAU
ET SEDIMENTS (NF M 07-020)
Inférieure ou égale à 0,10 % (m/m)
POINT DE TROUBLE 
(NF EN 23015)
Inférieur ou égal à + 2 °C
STABILITE A L'OXYDATION
(NF EN ISO 12205)
Inférieure ou égale à 25 g/m3
POINT D'ECOULEMENT 
 (NF EN 116)
Inférieur ou égal à - 9 °C (NF T 60-105)
RESIDU DE CARBONE
(sur le résidu 10 % de distillation)
 (NF ISO 6615) 
(NF EN ISO 10370)
 Inférieur ou égal à 0,35 % (m/m)
INDICE DE CETANE (NF EN ISO 5165) Supérieur ou égal à 40
COLORANT La couleur sera obtenue par addition de 1 g/hl de rouge écarlate (ortho-toluène-azo-ortho-toluène-azo-bêta-naphtol) ou
tout autre colorant autrement dénommé mais chimiquement identique.
AGENTS TRACEURS Présence des traceurs nationaux (diphénylamine et furfural) et / ou du traceur
européen SY 124

Fioul de qualité supérieure

    Les pétoliers commercialisent aussi du fioul dit de qualité supérieure car possédant des caractéristiques techniques supérieures à celles imposées par la réglementation.

 Ces améliorations sont obtenues lors du raffinage et par l'ajout d'additifs.
Valeurs retenues par l'intersydicales:

MASSE VOLUMIQUE A 15° C
(NF EN ISO 3675)
(NF EN ISO 12185)
Comprise entre 0,830 et 0,880 kg/l
VISCOSITE A 20 ° C
(NF EN ISO 3104)
3 à 7,5 mm2/s
TENEUR EN SOUFRE Inférieure ou égale à 0,2 % (m/m)
TEMPERATURE LIMITE DE
FILTRABILITE
(NF EN ISO 115)
Inférieure ou égale à - 4 °C
POINT D'ECLAIR
 (NF T 60-103)
Compris entre 55 °C minimum et 120 °C
RESIDU DE CARBONE
(sur le résidu 10 % de distillation)
 (NF ISO 6615)
(NF EN ISO 10370)
Inférieur ou égale à 0,30% (m/m) (valeur testée
 sur un produit exempt d'améliorateur de cétane)
CONDUCTIVITE
ELECTRIQUE
 ISO 6297 - 1997 NF EN ISO 3170
autorisé :Stadis 450

- Grâce a une viscosité, des résidus de carbone et une masse volumique plus faibles la combustion est plus complète. La formation de suie est moins importante dans le corps de chauffe et le rendement s'en trouve amélioré.

- Une combustion optimale réduit sensiblement les émissions polluantes de suie et de dioxyde de carbone en parties responsables de l'effet de serre.
 - Ils s’altèrent moins lors du stockage dans les cuves car leur stabilité à l’oxydation est meilleure et ils peuvent contenir un agent biocide qui empêche la formation de micro-organismes.

- Les agents anticorrosion présents dans certains fioul de qualité supérieure protègent les différents éléments de la cuve et les circuits d’aspiration et de retour contre les risques de corrosion.

-  Leur limite d’utilisation à froid est plus basse grâce à leur TLF inférieure. Dans les régions les plus froides de France et pour ceux qui possèdent une cuve à l'extérieur c'est certainement le point le plus important.

       Mentions légales